Bienvenue sur Le Monde de Mario ! | Au total il y a 0 utilisateur en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 0 invité (basées sur les utilisateurs actifs des 5 dernières minutes)

L'héritage

Postez vos fanfictions ou venez lire celles des autres membres du forum !

L'héritage

Messagede Mady » 24 Avr 2018, 00:52

Voilà, c'est la dernière histoire de Mitsuki. 10 ans que ça dure...
Cette fois-ci je ne vais pas vous faire de synopsie, je vous laisse profiter à fond.
Sur ce, bonne lecture !

Chapitre 1 :

L’après-midi commençait à montrer le bout de son nez alors que des Lakitus s’appliquaient à ajuster les derniers réglages de leurs cameras. Ils s’étaient installés dans une salle qu’on leur avait attribué à l’intérieur du stade Wario d’où on pouvait entendre le cri des spectateurs dans les tribunes. Des cliquetis et des grognements se joignaient à leur travail tandis qu’un Lakitu, déjà sur son nuage, observait ses compagnons à l’heure.

- Et n’oubliez pas, leur rappela ce dernier tel un chef de projet, j’attends de vous un comportement exemplaire. Un des nôtres participe à ce match. Aucun détail ne doit nous échapper.

- Surtout si l’équipe adverse profite d’angles morts pour tricher, fit remarquer l’un de ses collègues.

- Justement ça vaut pour les deux côtés ! C’est notre intégrité professionnelle en tant que cameraman qui est en jeu. Rien ne serait plus déshonorant que d’être taxé de favoritisme ! Alors maintenant les gars, vous prenez vos cameras et je ne veux qu’aucun brin d’herbe, ni aucune activité sur le terrain ne vous échappe, c’est compris ?

- Oui chef, répondirent les Lakitus à l’unisson.

- Parfait alors au boulot !

Les Lakitus s’installèrent sur leur nuage et sortirent de la pièce. Ils remontèrent le couloir où le bruit des spectateurs devenait de plus en plus fort à mesure que les cameramen avançaient dans le couloir. Puis le brouhaha explosa lorsqu’ils s’envolèrent dans le ciel afin de se mettre à la place convenue. Le circuit avait été temporairement démonté le temps du championnat et remplacé par un sol lisse constitué de milliers de cases prêtes à s’élever à la demande des opérateurs dans la tribune qui leur est réservée. Personnellement les Lakitus ne s’attendaient pas à voir autant de monde mais ils se doutaient que certains participants y étaient pour quelque chose. Ce qui pouvait aussi expliquer la présence du couple royal dans la tribune officielle.

Bien qu’étant un simple spectateur, Mario portait sa célèbre salopette tandis que sa douce épouse Peach était habillé d’une robe rose simple et confortable. Il aurait pu s’habiller de manière moins professionnelle puisque Bowser avait promis de ne pas gâcher le championnat en échange que certains de ses sbires y participent, mais en tant qu’héros il se devait de rester vigilant. Luigi arriva ensuite en tenue plus décontracté, chemise et pantalon, qu’il avait pris l’habitude de porter depuis qu’il était devenu roi de Sarasaland. Daisy le suivait de près, portant leur fille Nora à présent âgée de 4 ans. Nora ressemblait traits pour traits à sa mère à l’exception de ses cheveux bruns dont les pointes rebiquaient légèrement au niveau de la nuque. Mario se leva et pris son frère dans les bras.

- Ah Luigi ! Comment vas-tu frangin ?

- Pas trop mal. J’avoue qu’un après-midi sans paperasse nous fera le plus grand bien à Daisy et à moi.

- Oncle Mario ! cria la petite fille tout sourire.

- Ça alors Nora, s’exclama celui-ci en lui ébouriffant les cheveux. Toujours aussi énergique à ce que je vois.

- Mitsuki n’est pas encore là ? demanda Luigi en parcourant la foule du regard.

- Elle ne viendra pas hélas, lui répondit Peach. Elle n’est rentrée que ce matin après avoir rempli sa mission avec succès. Et au vu de l’état de fatigue dans lequel elle était, cela aurait été surprenant de la voir ici.

- Dans ce cas je suis contente que nous nous soyons déplacés pour encourager petit Luigi, dit Daisy en s’asseyant, sa fille sur ses genoux.

- En parlant d’encourager, n’est-ce pas un spectacle un peu trop violent pour Nora, nota Peach. Si tu m’avais demandé, je t’aurais volonté offert la possibilité de la garder avec les jumeaux.

- C’est pas l’envie qui nous manque de la laisser au château mais elle a en ce moment tendance à échapper à toute surveillance pour que finalement on la retrouver prête à faire une bêtise.

- La dernière fois elle avait empilé plusieurs objets les uns sur les autres afin d’atteindre la jarre à cookies, raconta son mari en caressant les cheveux de sa fille. Heureusement que je l’ai trouvé à temps car la pyramide était prête à s’écrouler. J’ai réussi à rattraper Nora mais la jarre s’est fracassée sur ma tête. Et quand j’ai repris mes esprits, cette petite friponne me regardait avec un sourire et me tendait un cookie, la bouche remplie de gâteau.

Nora gloussa au récit de son père, satisfaite qu’il prenne cet événement à la rigolade. Cependant en ce qui concernait sa mère, c’était une autre histoire. Cela désolait quelque peu Daisy d’être la figure autoritaire dans le couple mais elle s’attendait à ce que ça arrive lorsqu’elle vit Luigi la première fois avec Nora ; un vrai papa-poule.

- Alors frangin, dit Mario, qui va gagner selon toi ? Petit Mario ou petit Luigi.

- Très sincèrement je pense que petit Luigi peut gagner, répondit Luigi.

- Hahaha ! Allons me fais pas rire. Petit Luigi a sans doute fait des progrès mais il est loin de dépasser petit Mario au combat.

- Et bien nous verrons cela.

Mario fut intrigué par la réponse cryptique de son frère mais n’eut pas le temps d’y réfléchir car une musique retentit dans le stade annonçant le début du spectacle. Puis la voix du commentateur tonna dans le complexe sportif.

- Ladies and gentlemen ! Bienvenu à la finale nationale junior du Kingdom Battle ! Whou je sens que ça va être chaud les amis ! Je suis Diddy Kong et je serais votre commentateur pour ce fabuleux match qui s’annonce remarquable. Ah mais voici qu’arrive les deux équipes. Venant de ma gauche, elle est reconnaissable comme ayant été la grande gagnante de l’année dernière. Applaudissez bien fort ses membres : Koopek, Yosham eeeeetttt petit Mario ! Oui les amis il s’agit bien de la même équipe qui a déjà remporté la coupe l’année précédente. Va-t-elle encore l’emporter aujourd’hui ? Tout ce qu’on sait c’est qu’elle s’est faite à nouveau remarquer par sa technique ultra-défensive. Tiens, on m’annonce à l’oreille la fermeture des paris, je ne vous apprends rien si je vous dis qu’elle est l’équipe favorite. Oh mais voilà que s’avance à ma droite l’équipe adverse composée de Nenk, Lapua eeeeetttttt petit Luigi ! Oui mesdames et messieurs ! le propre frère de petit Mario ! Quel suspense ! Quelle attente ! Je dois dire que cette équipe est une sacrée surprise. C’est sa première année et pourtant la voici en final en s’étant qualifiée de justesse contre les terreurs de Bowser. Une équipe jeune mais dont on peut attendre quelques surprises.

Pour les non-initiés à ce sport, le Kingdom Battle est un sport de tactique/stratégie. Deux équipes s’affrontent sur un plateau généré aléatoirement dont le but est d’être la dernière équipe debout ou obtenir un maximum de points à la fin des 30 mins que dure le match. Les joueurs disposent de ‘’points de vie’’ limités. Chaque coup reçu fait perdre des points au joueur et lorsque sa jauge est à zéro, le joueur est considéré comme K.O et est obligé de sortir. La perte de points est estimée par une vingtaine de juges dissipés autour du terrain et aidés par l’arbitrage vidéo géré par les Lakitus.
Les deux équipes disposent encore quelques minutes à discuter stratégie de dernière minute avant que le terrain façonné de façon aléatoire apparaisse. Des deux côtés, les membres semblaient s’encourager les uns les autres. Sauf que ce n’était pas vraiment le cas.

- On ne peut pas les laisser gagner, dit petit Mario à ses équipiers. La défaite n’est pas une option.

- Oui, s’exclama Yosham. Si nous perdons aux portes de la victoire alors je ne suis pas digne de suivre les traces de Super Gonzales Jr.

- C’est uniquement par chance qu’ils sont là, prononça Koopek en remettant en place ses lunettes de soleil.

De l’autre côté du terrain, l’équipe B était également en feu et prêt à en découdre.

- J’aime pas la manière dont ils nous regardent, prononça Nenk en rajustant son masque. A croire que la victoire est à porter de mains. Si on avait décidé d’utiliser tout notre potentiel dès la demi-finale, on aurait pas autant galéré contre les terreurs de Bowser.

- Ils utilisent une tactique ultra-offensive, nota Lapua. Il va falloir s’attendre à des attaques puissantes dès le début du match. Tu es sûr de ton coup Weegie ?

- Oui. On garde la stratégie prévue. Ils vont pas comprendre ce qu’ils leur arrivent.

Le premier gong retentit dans le stade indiquant le début prochain de la partie. Les concurrents se mirent en place sur le terrain.

- Et c’est partie ! A présent nous allons découvrir ce que le terrain a à nous offrir ! hurla de joie le commentateur.

Dans leur tribune, les Toads mirent en marche leur programme informatique qui actionnerait les leviers en dessous de chaque casse afin de donner forme au terrain. Dès lors les leviers s’élevèrent, donnant au terrain reliefs, tranchés et collines. Petit Luigi sourit, il s’était attendu à avoir ce genre de terrain et s’était entrainé avec son équipe. Le gong retentit.

- ET C’EST PARTI !!!! C’est Koopek qui commence. Rentrant dans sa carapace et il va vers Lapua et il RATE. Lapua s’élève sur son nuage. Oh mais voilà que petit Luigi s’est déplacé sur une colline. C’est dangereux pour lui de se montrer ainsi à ses adversaires mais il a peut-être un plan. Yosham s’élance vers lui. OOHHH MAIS D’OU VIENS CET ECLAIR ??? Il vient de frapper de plein fouet ce pauvre Yosham. Mais…réveillez-moi mais nos concurrents ne sont plus que cinq sur le terrain ! Nenk a complètement disparu ! Je ne savais pas que les Maskass étaient capable d’une telle prouesse. Voici que petit Luigi utilise une fleur de glace et attaque un Yosham encore sonné. Ah c’est bien parti pour qu’il soit le premier à sortir. OOHH voilà Koopek qui revient à la charge. Il charge petit Luigi. Celui-ci l’évite. Lapua vient en soutien. Incroyable mesdames et messieurs, l’hameçon s’est coincé dans un interstice de la carapace de Koopek !!! Ah ça c’est que j’appelle un sacré coup de canne à pêche ! Le voilà en train de renvoyer ce pauvre Koopa vers petit Mario à l’aide d’un magnifique coup droit. OOHH C’EST PAS POSSIBLE !!! PETIT MARIO VIENT D’ARRETER SON AMI PAR LA FORCE DE SES MAINS ! Voilà ce dont est capable l’héritier spirituel de Mario ! Ya pas à dire, il est bien embarqué pour devenir le prochain héros du royaume champignon ! OOHH un autre éclair vient d’apparaître mais il rate sa cible. AH petit Mario se décide enfin d’entrer en action ! Il prend une fleur de feu qu’il lance sur un buisson de fleur. OOHH Nenk s’était caché à l’intérieur ! Le pauvre, son camouflage est en FEU ! Voilà une attaque qui risque de lui faire perdre des points. Voici le tour de Yosham qui profite de l’inattention de Nenk pour enrouler sa langue autour de lui. HHHOOUUU Yosham vient de lancer Nenk sur Lapua trop occupé à lancer des projectiles à Koopek. Nenk est K.O !!! Petit Luigi tient à l’écart Koopek à l’aide de boules de glaces le temps que Lapua remonte sur son nuage. Lapua a l’air très remonté, son nuage annonce qu’une tempête est sur le point d’éclater. MAIS OUI ! Le voilà qui charge en direction de Koopek. OOHH IL NOUS REFAIT LE MEME COUP ! Mon dieu quelle violence. Koopek vient de se prendre la bordure du terrain. Koopek est K.O !!! Mais Yosham le fait littéralement descendre de son nuage. D’un coup de langue il le fait passer au-dessus. Lapua s’écrase sur sol. Oh ça doit être douloureux ! Petit Mario finit le travail en lui envoyant une boule de feu. Lapua est K.O !!! Il ne reste plus que petit Luigi ! Yosham charge dans sa direction. Petit Luigi se tient prêt. Il descend de sa colline. Evite une boule de feu de son frère et OOHH MAIS QUEL BEAU GESTE !!! Il vient de glacer le sol sous les pieds de Yosham. Celui-ci ne peut que glisser dessus. Petit Luigi prend de la vitesse tout en faisant de même sous ses pieds. Il saute et OOHH LA BELLE CHARGE AU SOL !!! On ne se relève pas avec ça. Yosham est K.O !!! Le suspens est à son compte mesdames et messieurs. Il ne reste que les deux frères en liste ! Un duel fraternel !

Petit Mario et petit Luigi se regardèrent. Leur regard ne montrait que de la détermination. L’un voulait montrer ce dont il était capable. L’autre refusait de perdre. Ils se chargèrent. Les coups volaient à une vitesse folle pour leur âge. Leur fleur respective ayant disparu à la première frappe, ils continuaient à se battre à mains nues. De sa tribune, Mario en était impressionné.

- Whoua leur rage de vaincre est impressionnante, s’étonna-t-il. Ça me rappelle nos affrontements en mêlée sur plateformes. Pas toi Luigi ?

- Non, répondit honnêtement Luigi. Ça n’a rien avoir avec nous Mario. C’est même tout le contraire qui se produit.

Mario regarda avec étonnement son frère qui semblait songeur et qui ne lâchait pas le combat des yeux. Luigi resta silencieux, ce qui poussa Mario à chercher une explication.

- Qu’est-ce que tu veux dire ? En quoi est-ce différent de nos combats à nous ?

- Quoi qu’est pu dire le commentateur, il n’y a aucun lien fraternel entre ces deux-là. Contrairement à moi, petit Luigi a su très tôt contrôler sa peur et la paix relative qui règne dans nos royaumes n’ont pas permis un développement de ce lien fraternel. Petit Mario n’a pas un instinct de grand frère. Ça l’arrange même de ne pas être avec lui. De plus petit Luigi a toujours été mis à l’écart au profit de son frère et tous les deux en sont conscient. Regarde mieux leurs expressions Mario. Tu vois un petit frère déterminé à prouver à son grand frère qu’il peut le surpasser et le grand frère n’attendant que ça pour montrer la fierté qu’il a envers lui. Moi ce que je vois c’est un petit frère essayant de faire descendre son adversaire de son piédestal tandis que le grand frère, bouffé d’orgueil, refuse de perdre contre quelqu’un qu’il considère inférieur à lui. Ce n’est pas de l’amour et du respect qui règnent entre ces deux-là, c’est de la haine.

- C’est vraiment triste pour eux deux, fit remarquer Peach qui avait suivi la conversation.

Elle ne put s’empêcher de penser à Pete et Marco, ses jumeaux, qui s’entendaient à merveille bien qu’il y ait eu des bagarres entre eux. Il ne faillait pas attendre longtemps avant qu'ils ne se réconcilient. A la remarque de sa femme, Mario ne put qu’être d’accord avec elle. Il y avait une rivalité entre lui et Luigi mais cela n’a jamais été jusqu’à la haine. Il sentit également que cela ne va pas s’arranger au fil des ans ; ses deux-là étaient en plein dans l’adolescence.

Le combat continuant, Petit Luigi sentit que le combat penchait à son désavantage. Il devait se sortir de ce corps à corps. Il devait utiliser le dernier atout qu’il avait dans sa manche. Agrippant les bras de son frère, il lui mit un coup de boule et s’éloigna de son adversaire. Puis il sortit de sa poche une pierre jaune attachée à une ficelle qu’il enroula autour de son poignet. Petit Mario le regarda faire, intrigué. Petit Luigi se pencha légèrement, se concentrant ardemment sur ce qu’il devait faire. Luigi lui avait annoncé que c’était une technique dangereuse et compliquée à maitriser mais il avait été là et Mitsuki aussi pour qu’il soit prêt pour aujourd’hui. Des petites étincelles apparurent autour de la pierre puis une aura électrique en émergea complètement, enveloppant son bras pour ensuite recouvrir le reste de son corps. Petit Mario s’arrêta dans sa course, surpris par le geste de son frère. Dans la tribune officiel, Mario se leva de son siège et agrippa des mains la barre de sécurité.

- La charge foudroyante !? Quand a-t-il appris ça !?

Il tourna les yeux vers son frère dont un sourire triomphant se dessina sur son visage. Pas de doute, il était le responsable. Mario lui lança un regard chargé de reproche.

- Luigi !

- Petit Luigi est peut-être moins fort que petit Mario mais il est déterminé et fait preuve d’une immense motivation. Il est réfléchi et il possède une force de travail sans égal. Lorsqu’il fait des erreurs, il ne se laisse pas abattre et il tente de les corriger. C’est ce que Mitsuki et moi avons vu chez lui et c’est pour cette raison que nous lui avons appris cette technique. Et ne me lance pas ce regard. Pour lui ce championnat n’est pas qu’un simple championnat, c’est sa façon à lui de prouver ici, devant tous ces spectateurs et surtout à toi Mario, que vous vous êtes trompés sur son compte et qu’il peut égaler, voir battre son frère.

Sur le terrain, petit Luigi prit en compte le temps d’hésitation de son frère à la vue de sa technique et y vit une opportunité. Il chargea tandis que son adversaire reprenait ses esprits. La rage au ventre petit Mario l’attendait avec une boule de feu à la main. Pas question de perdre ! La boule de feu doubla de volume. Il chargea également dans la direction de son adversaire. Ils étaient à un pas l’un de l’autre quand soudain petit Luigi disparu du champ de vision de son frère. Conscient de sa vitesse supérieure, petit Luigi avait attendu le dernier moment pour se déporter sur la droite, attaquer son adversaire sur son flanc gauche et lui faucher sa jambe de soutien. Il s’éloigna assez rapidement afin d’éviter de se prendre les dégâts de la boule de feu qui explosa lorsqu’elle rentra en contact avec le sol. Il avait renversé la situation.

Le commentateur en était devenu fou durant ce lapse de temps. Le gong tonna à l’intérieur du stade, sonnant la fin du match, tandis que les spectateurs hurlèrent leur joie après ce beau spectacle. Petit Luigi cligna des yeux avant de comprendre ce qu’il se passait. Il avait gagné. Son équipe avait gagné. Exultant de bonheur il sauta, les bras hauts dans le ciel. Le public scandant son nom. Ses efforts enfin récompensés. Dans la tribune officielle, les deux couples et Nora applaudissaient devant sa prestation. Luigi était prêt à en pleurer de fierté. La seule chose qui manquait à ce tableau pour petit Luigi était Mitsuki. Elle était venue le réveiller le matin pour lui souhaiter bonne chance pour le match, en lui avouant qu’elle croyait en sa victoire. Pourtant, même si elle était absente, petit Luigi ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle avait été avec lui durant ce combat. La pierre qui lui avait permit de triompher et qu’il portait à présent au cou en était la preuve.

Au même moment Petit Mario, dont la peau sentait légèrement le roussi, se releva et vit son petit frère de dos saluer la foule des bras. N’ayant jamais l’habitude de perdre et abhorrant les rares fois où cela arrivait, cette scène le mit dans une colère noire. Comment ce faible pouvait-il me battre ?! Il a dû tricher. J’vais lui faire payer cette humiliation. S’élançant vers son frère, il usa de ses dernières forces pour le plaquer au sol et voulut le frapper de son poing. Luigi eut à peine le temps de réagir que Mario descendait déjà les rangs afin de mettre un terme aux agissements du garçon. Tout à coup une racine vivante sortit du sol. Telle un tentacule, elle s’enroula autour de la taille du pré-ado et le balança de l’autre côté du terrain. Mario changea alors de direction et se précipita vers son mini-sosie afin de lui apporter des soins. De la tribune, Luigi parcourait la foule du regard. Il ne connaissait qu’une seule personne pouvant utiliser ce genre de magie. Mitsuki. Mais elle ne s’en serait jamais prise à petit Mario même si elle trouvait le garçon insupportable. Elle l’aurait simplement immobilisé. Même si les preuves accusaient Mitsuki, Luigi conclu néanmoins que ce devait être une autre personne. Et son regard lui donna raison car un individu encapuchonné, venant probablement des coulisses, s’avançait sur le terrain. Les cheveux de Luigi se dressèrent sur la nuque. Il avait toujours eu un instinct pour sentir le danger.

- Peach, annonça-t-il sur un ton ferme. Ordonne l’évacuation du stade, maintenant !

Peach fit signe aux gardes Toads qui s’empressèrent de faire sortir les gens dans un calme relatif. Daisy regarda son mari. Au vu du ton qu’il avait employé, cela devait être sérieux. Elle prit Nora dans ses bras, dont l’ambiance de peur la faisait serrer à présent le cou de sa mère, et posa une main sur l’épaule de son mari.

- Ça ira avec Mario ? demanda-t-elle un brin inquiète.

- Oui ne te fais pas de souci, répondit-il en mettant sa main sur celle de sa femme. Va te mettre à l’abri. Si ça dégénère, on fera appel à Mitsuki.

- Fais attention chéri.

Elle l’embrassa et partit avec Peach qui continuait à indiquer la sortie aux spectateurs tout en faisant régner l’ordre. Ce sera un souci en moins à se faire si l’évacuation se faisait rapidement et si l’individu louche ne se déchainait pas durant les prochaines minutes. L’individu en question d’ailleurs s’approcha de petit Luigi, resté sur le terrain. Apeuré, le garçon voulut s’enfuir mais ses jambes ne lui obéissaient plus. Que lui arrivait-il ? Il avait vu des choses effrayantes dans sa vie et pourtant il était comme pétrifié. Lorsque son agresseur se dressa devant lui, celui-ci s’accroupit et tendit son bras vers l’enfant. Comme s’il s’attendait à recevoir un coup, petit Luigi ferma les yeux. Le coup ne vint pas. L’inconnu s’intéressa plutôt à l’artefact que petit Luigi portait autour du cou et qu’il prit entre ses doigts.

- Hum une pierre de foudre, murmura-t-il plus pour lui-même que pour le jeune garçon. Non, un simple ersatz (il serra sa main autour de l’orbe qui fut réduite en cendres). Comment un enfant peut-il avoir cet objet en sa possession ? Serais-tu…Non.

Petit Luigi n’eut pas le temps de répondre qu’apparu dans son champ de vision Mario, le poing en feu. Prenant l’enfant par le buste, l’individu en capuche fit un saut de côté et fit pousser des racines que Mario s’empressa d’incinérer, restant à bonne distance de son adversaire. L’inconnu lâcha petit Luigi qui, reprenant le contrôle de son corps, s’enfuit en courant. Etrangement l’homme ne fit rien pour l’en empêcher et se contenta de le suivre du regard. Puis il tourna son regard vers Mario.

- J’imagine qu’il va falloir me débarrasser de vous si je veux pouvoir parler à ce garçon.

- En effet mais je vous préviens, je suis coriace.

- Vraiment ? J’ai du mal à le croire à la vue de votre bedaine.

Mario voulut répondre à son insolence mais une silhouette aussi rapide d’un éclair blanc s’arrêta à côté de lui. Luigi venait de le rejoindre.

- C’est bon les filles s’occupent de l’évacuation.

- Bien. Il faut maintenant neutraliser cet homme avant qu’il fasse plus de dégâts. Attention, frangin, j’ai l’impression qu’il est plus puissant qu’il en a l’air.

- A deux on peut l’avoir.

Prenant leur précaution, les deux frères recouvrirent leur corps de leur élément de prédilection. Le feu pour Mario et l’électricité pour Luigi. Ils attaquèrent simultanément leur adversaire mais à chaque coup porté, ce dernier bloquait ou évitait les coups. Son corps ayant pris la texture du bois, les éclairs étaient devenus inefficaces et les flammes ne faisaient que brunir l’épaisse écorce. Lorsqu’il contrattaqua, les deux frères eurent l’impression d’être frappés par une bûche. Au fil du combat les frères comprirent qu’ils n’avaient aucune chance s’ils continuaient à combattre de cette manière. Le feu faisait effet sur l’armure de leur adversaire dont les fissures mettaient de plus en plus temps à se refermer à mesure qu’ils ne lui laissaient aucun répit. Comme un seul homme, les deux frères virent chacun ce phénomène et décidèrent d’en finir.
Les deux frères sautèrent en même temps, leur charge réglée à pleine puissance, Luigi le premier de cordé. Si l’individu venait à l’éviter, Mario en profiterait pour frapper. L’encapuchonné ne bougea pas. Il claqua sa langue, légèrement exaspéré. D’un geste rapide il s’accroupit et posa ses mains au sol. Des racines sortirent de terre à une vitesse incroyable et sous les pieds des jumeaux. Elles s’élevèrent, s’entortillèrent de sorte qu’au final elles aient pris la forme d’un tronc où les deux frères furent plantés comme deux empotés.

Mario tenta de se dégager mais le bois était trop solide. Sa main recouverte de flammes lui était devenue inutile par un bois aussi épais que vert. Pire encore, plus il se débattait, plus les racines réagissaient tel un anaconda et se resserrèrent jusqu’à ce qu’il lui soit impossible à bouger. L’individu s’avança vers Mario qui put apercevoir son visage lorsque celui-ci se retira la capuche de sa tête. C’était un homme d’une cinquantaine d’années. Des cheveux et sa barbe brune grisonnante et des yeux bleus qui lui étaient étrangement familiers.

- Que…qu’est-ce que vous voulez à la fin, souffla Mario dont il était de plus en difficile de respirer.

- Ce que je veux. Je veux que vous me disiez où se trouve la jeune femme connue sous le nom de Mitsuki.
Image

Books are the quietest and most constant of friends; they are the most accessible and wisest of counselors, and the most patient of teachers. - Charles William Eliot

Il y a un terme technique pour quelqu’un qui confond les avis d’un personnage d’un livre avec ceux de l’auteur. Ce terme est idiot Stephen Michael Stirling
Avatar de l’utilisateur
Mady
Ancien
Ancien
 
Messages: 191
Inscription: 26 Déc 2008, 00:00
Localisation: Un village des Vosges

Re: L'héritage

Messagede koopa troopa » 24 Avr 2018, 13:23

Très prometteur, comme on pouvait s'y attendre ! Mais ça fait tout drôle de se dire que ça sera la dernière fic racontant les aventures de Mitsuki, après tout ce temps.
"Oui mais quand tu lances un débat politique ici ça tourne au vinaigre en général.
Dénommé Koopa, vous êtes le vinaigre.
"
Creatu
Image





Image

Image
Avatar de l’utilisateur
koopa troopa
Modo
Modo
SHAKE IT SHAKE IT
SHAKE IT SHAKE IT
 
Messages: 2562
Inscription: 13 Juin 2010, 08:40
Localisation: Ben, à votre avis?

Re: L'héritage

Messagede scunindar » 24 Avr 2018, 19:12

Et voilà, le premier chapitre de la dernière fic est arrivé... et c'est une très bonne introduction, bravo à Petit Luigi pour avoir vaincu Gonzales Jr :D:
Mais qui est donc cet homme mystérieux... :hum:
Image
Merci à Goldy' pour cette belle signature !
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
scunindar
Admin
Admin
Roi Boo
Roi Boo
 
Messages: 1624
Inscription: 25 Déc 2008, 16:48
Localisation: Chez moi ! (Vosges)

Re: L'héritage

Messagede Mady » 23 Mai 2018, 22:30

Petit chapitre en attendant que je mette l'histoire en place. J'espère que cela vous plaira.

Chapitre 2 :

Aux abords de Champ de Fleur, dans une maison construite près de la forêt, Mitsuki s’étirait avec joie sous sa douce couverture. Qu’est-ce que ça lui avait manqué ! Deux semaines à camper dehors, à courir à travers le monde, cela donnait à son matelas la magie de la faire rajeunir. Elle sortit de son lit avec regret mais bien requinquée par la sieste qu’elle venait de faire. Elle se couvrit les épaules de sa chemise qu'elle laissa ouverte et descendit les escaliers. Dans la cuisine se trouvait Cyornis. Il était assis, occupé à tailler dans un morceau de bois le futur manche d’un poignard qu’un Toad lui avait commandé. Il tourna la tête vers sa bien-aimée et sourit autant que pouvait le faire un ventrardent. Il déposa son travail sur la table et se leva pour prendre Mitsuki dans ses bras.

- Tu as bien dormi ?

- C’était ma meilleure nuit depuis des lustres, répondit tendrement Mitsuki tout en caressant les plumes du ventrardent.

Cyornis approcha son bec de la jeune femme mais elle avait déjà le regard tourné vers la cheminée, cheminée qui était étrangement allumée malgré la chaleur printanière qui régnait dehors. Au-dessus du foyer brûlant pendait une pince similaire à celle qu’on trouvait à l’intérieur des machines truquées de la fête foraine. Elle portait entre ses doigts d’acier un œuf qui, au soulagement de Mitsuki, n’avait pas encore commencé à éclore.

- Il se fait désirer, dit Cyornis.

- Je ne sais pas quoi en penser mon chéri. Je suis à la fois soulagée et déçue qu’il n’ait pas éclos. J’aimerais être là quand cela arrivera.

- Reste alors. Repose-toi.

- Hmm c’est très tentant. Mais tu sais ce que mon travail signifie pour moi.

- Les gens peuvent bien attendre quelques jours le temps que ce petit oisillon montre son bec.

Cyornis se blottit contre sa fiancée, ce qui donnait une image assez ironique car c’était lui le plus grand des deux. Mitsuki se retrouva sous le bec et les plumes duveteuses du ventrardent. Elle n’eut plus qu’une seule envie ; retourner se coucher et passer l’après-midi à se faire câliner.

- J’ai raccommodé et laver tes vêtements, dit son amoureux d’un ton absent.

- Merci. Il faut croire qu’arrêter un trafic de T-Rex n’est pas sans accroc.

- Qu’est-ce que des T-Rex quand on a combattu un Draggadon à mains nues.

- Faut pas croire mais ça mord salement ces bêtes-là.

- Je n’en doute pas.

Plus tard, Mitsuki sortit dehors afin de prendre l’air frais. Un ciel bleu, une pomme dans la main et un compagnon adorable, la jeune femme était à ce moment satisfaite du cours de sa vie. Même l’hybris était de son avis et se prélassait sous un soleil onirique.
Soudain, Mitsuki vit du mouvement du coin de l’œil. Une femme humaine venait en direction de sa maison. Elle trouva cela à la fois curieux et intéressant car il existait que très peu d’humains dans cette partie du monde. La plupart se trouvant dans une zone géographique proche de New Donk City. Elle avait les cheveux de couleur obsidienne et ses yeux étaient d’une telle obscurité qu’on pouvait s’y perdre rien qu’en les regardant. Le cœur de Mitsuki palpita de plus belle lorsqu’elle reconnue la personne qui approchait.

- Maman ?

-----------

- Vous auriez pu y aller moins fort, cracha Mario qui se massait ses bras encore endolories par les racines.

- Je vous ai déjà présenté mes excuses, répondit l’inconnu. Si ce gosse avait respecté les règles du combat, on n’en serait pas arrivé là. C’est à se demander de qui il tient cet enseignement.

- Oh vous…

- Il suffit vous deux, ordonna Peach d’un ton autoritaire.

Les deux hommes se fusillèrent du regard avant de s’ignorer l’un et l’autre. Peach soupira. Elle aurait espéré que son mari fasse preuve d’un peu de retenu mais c’était sans compter sur le caractère impulsif de ce dernier. Et en voyant à présent cet individu discuter, elle comprenait maintenant de qui Mitsuki tenait sa répartie.
Petit Luigi se tenait à l’écart de la conversation et regardait l’homme avec fascination. Cet homme l’avait protégé alors qu’ils ne se connaissaient même pas et cela l’avait impressionné. Cependant le fait qu’il avait les mêmes pouvoirs que Mitsuki le laissait dubitatif. Il espérait que cette réunion lui permettrait d’en apprendre plus sur le personnage. Luigi entra dans le bureau et se mit à côté de sa petite réplique, prêt à le protéger si l’inconnu venait à s’en prendre à lui. Il avait pris soin de raccompagner sa femme et sa fille en sécurité à Sarasaland avant de venir à la réunion afin d’avoir un vison clair de la situation. Peach lui fit un signe de tête et prit la parole.

- Ōji Daiki expliquez-nous la raison de votre venue au royaume champignon.

Daiki s’inclina mais avant d’avoir pu dire un seul mot, Petit Luigi poussa un petit couinement de surprise. Il n’avait pas pu le contenir en entendant le nom de la personne. Il fut envahi par un sentiment d’excitation et des étoiles s’illuminèrent dans ses yeux. Peach, Mario et Luigi le regardèrent avec étonnement tandis que le prénommé Daiki lui lança un regard amusé.

- Vous…vous êtes Daiki. Le Daiki. Oh nom d’un koopa j’arrive pas à y croire !

- Petit Luigi, tu connais cet homme ? demanda Peach.

- Bien sûr ! Cette couleur de cheveux, cette magie et ces yeux qui rappellent tellement les vôtres princesse. C’est le père de Mitsuki !

Les trois adultes le fixèrent avec effarement et toisèrent ensuite le prince qui confirma les dires du garçon en portant un sourire amusé sur son visage.

- Et bien, c’est rassurant de voir que cet enfant à l’esprit d’analyse de sa mère. Mitsuki a bien éduqué son garçon.

- Euh…en fait monsieur, bredouilla petit Luigi, rougissant de plus bel.

- Ce n’est pas son fils, termina Luigi qui fut le premier à se remettre de la réplique. Mitsuki n’a que 24 ans. C’est impossible que petit Luigi soit son fils. C’est son protégé en réalité.

- Je vois, répondit Daiki qui ne put s’empêcher de ressentir un soupçon de déception en entendant cette réponse. Il faut dire que les circonstances portaient à confusion. J’ai cru qu’il combattait avec la magie familiale.

- Mitsuki ne me l’aurait jamais permis. Je suis encore trop petit.

Peach se racla la gorge comme pour éviter que la conversation se finisse en hors-sujet, ce qui eut pour effet de recentrer l’attention vers elle.

- Si nous pouvions revenir au sujet principal, conseilla-t-elle. Quelle est la raison de votre venue dans notre univers mon oncle ?

- Mes excuses votre majesté, répondit le prince en s’inclinant légèrement. Si je suis ici c’est pour avertir ma fille d’un danger.

- Quel genre de danger ? demanda Mario.

D’instinct le plombier se sentit revêtu de son costume de héros, prêt à s’occuper du danger et des menaces comme il l’avait fait durant de nombreuses années. Le prince en revanche, le regardait comme un gamin mal élevé venant d’interrompre une discussion entre adultes. Cet homme commençait à lui taper sur les nerfs. Cependant, pour ne pas froisser encore un peu plus la princesse, il décida donc de passer outre.

- Le haut-conseil thaumique a décidé d’envoyer un nouveau mage dans votre univers pour remplacer Mitsuki. Apparemment elle ne répond pas aux exigences demandées par ce dernier.

- C’est absurde, s’exclama Luigi. Personne n’est aussi motivée à faire le bien que Mitsuki.

- Faire le bien, c’est assez relatif, murmura Mario dans sa moustache.

- Bref, répliqua Peach d’une manière cinglante. Écoutez prince, je crois qu’il y a méprise. Les relations que nous avons eu avec Mitsuki n’ont pas toujours été au beau fixe (elle regarda son mari du coin de l’œil) mais nous pouvons dire qu’aujourd’hui nous n’avons aucun souci avec votre fille. Je dois même dire qu’elle est devenue une excellente diplomate.

- Je comprends mais ce n’est pas sa position en tant que diplomate qui inquiète le haut-conseil mais sa position en tant que magicienne attitrée de cet univers.

- Là encore je ne vois pas de quoi vous parlez.

- Je veux parler d’un certain incident…qui s’est déroulé il y a environs 6 ans.

Un silence de plomb tomba tel un couperet dans le bureau. Le père de Mitsuki comprit que son public savait de quoi il parlait. Il parlait du retour du mage noir et de la création de l’hybris.

- Ce problème a été réglé, dit Luigi.

- Mais pas au goût du haut-conseil j'en ai peur, informa le prince. La création d’un hybris est considéré comme une aberration dans notre univers. Un mage qui en possède un ne vaut pas mieux qu’un criminel et ils sont en général tués ou, s’ils ont de la chance, mis hors d’état de nuire. Pour eux, Mitsuki ne mérite pas son statut de magicienne.

- C’est ça que vous êtes là ? Pour la mettre hors d’état de nuire ? Et si elle résiste ? Iriez-vous jusqu’à tuer votre propre fille ?

- Bon sang non !

- Il vaudrait mieux pour vous. Car Mitsuki est très appréciée dans le royaume champignon.

- Et elle s’en sort très bien avec son hybris, fit remarquer petit Luigi.

- Écoutez je vous répète que je suis ici pour prévenir ma fille. Laissez-moi m’expliquer sans m’interrompre. Merci. Je ne vous apprends rien si je vous dis que Mitsuki n’est pas la première magicienne arrivée dans ce monde.

- Non, répondit Peach qui avait discuté de ce sujet avec Papi Champi.

- En plus de posséder un hybris, Mitsuki a en sa possession deux artefacts magiques. Ce qui pourrait être considéré comme un cas très rare car un mage ne peut posséder plus d’un artefact, c’est interdit. Sauf bien entendu s’il fait parti du haut-conseil ou de l’atrium. Donc vous comprenez que si être en possession de deux artefacts est interdit, imaginez leur réaction en apprenant qu’ils sont avec une magicienne possédée par un hybris.

- Et Mitsuki entre dans cette catégorie.

- Oui. Ils ont décidé de faire ce qu’ils ont fait avec le mage noir. Ils vont remplacer ma fille.

Les adultes restaient silencieux et stupéfaits par cette révélation. Ils étaient au courant de ce qui est arrivé au mage noir et qui il était. Mais Mitsuki n’était pas maléfique. Il lui arrivait d’avoir un ton cassant, de prendre un ton désabusé de temps en temps mais cela ne faisait pas d’elle une personne méchante. Même Mario ne pensait pas d’elle de cette façon. Ce soi-disant changement ne plaisait guère à personne. Cette vérité donna encore plus envie à petit Luigi d’aider Mitsuki.

- Quand le replaçant doit-il arriver, demanda Luigi.

- D’ici quelques jours, répondit Daiki. Mais ne vous attendez pas à un combat exceptionnel et un remplacement expéditif. Le nouveau fera en sorte que cela se fasse en finesse et par la ruse. Son objectif est avant tout de se faire accepter par la population.

- Quel sera son mode opératoire d’après vous ?

- Il m’est avis qu’il tentera d’abord qu’il l’approchera avec délicatesse pour lui faire baisser sa garde puis l’isolera de tout témoin afin de faire son œuvre tranquillement. Puis, une fois débarrassé d’elle, il fera en sorte d’arriver en héros providentiel. La foule conquise, la royauté également, il ne lui restera plus que de prendre la place qui lui est dû.

- Sauf que je refuse de me séparer de Mitsuki, dit Peach.

- Et il n’y a pas que la princesse, informa petit Luigi. Champ de Fleur, les ventrardents et les Boos risquent de se rebeller si cela arrive.

- Les boos, toujours fidèles au gardien des pierres à ce que je vois, remarqua le prince.

- Quoi qu’il en soit, je pense que la première chose à faire est de prévenir Mitsuki.

- Si rien n’est arrivé entre temps, elle devrait toujours être chez elle à l’orée de Champ de Fleur, indiqua Luigi.

- Super, s’écria sa mini réplique, je vais aller lui annoncer la nouvelle.

- Il y a encore quelque chose que je ne vous ai pas dit, annonça Daiki.

Petit Luigi s’arrêta, la main sur la poignée de porte, pour écouter ce que le fameux père de Mitsuki. Tout ce que ce monsieur dira pourra être utile pour sa grande amie.

---------------

- Mitsuki attends ! N’y va pas !

Miuna tentait de persuader sa fille de ne pas y aller mais Mitsuki, encouragée par l’hybris, n’écoutait pas. Elle prit sa dague, boucla son ceinturon et sortit avec précipitation de la maison. Sa mère l’a suivi dehors.

- C’est beaucoup trop dangereux !

- Dangereux ? Dangereux ! Tu me dis qu’un mage va venir dans notre monde d’un jour à l’autre en ayant pour but de me tuer et tu crois que je vais rester les bras croisés sans rien faire !

- Ce n’est pas en fonçant tête baissée que tu vas réussir à le vaincre. Tu dois m’écouter si tu veux gagner.

Soupirant un grand coup, la jeune femme se mit face à sa mère et la regarda dans les yeux. De toute manière ni l’une ni l’autre ne voulait lâcher le morceau. Mitsuki était aussi têtue que sa mère.

- Maman, il y a au moins un millier de gens qui habitent à Toadville et parmi eux se trouve la famille royale et mon protégé auprès desquels j’ai des responsabilités. Il est hors de question que je les laisse tomber.

- Je comprends tes sentiments mais je refuse de te laisser y aller. Ce serait du suicide.

- Ah ! C’est pas un mage à peine sorti des bancs de l’académie qui va me faire peur. Tu crois que j’ai aucune chance contre lui mais tu te trompes.

- Écoute, je ne sais pas ce que tu as vécu durant nos dix ans de séparation alors oui ; je ne crois pas que tu puisses gagner. C’est pour cette raison que je veux mettre toutes les chances de ton côté.

- En m’empêchant d’avancer ?

- Non, en t’indiquant l’emplacement de l’artéfact lunaire.

- L’artéfact lunaire ? Jamais entendu parler.

- C’est un artéfact magique ayant les mêmes propriétés que ceux que tu portes à ton cou.

- Donc tu sous-entends qu’il y a eu un troisième mage catapulté dans ce monde.

- Oui

- Avant le mage noir ?

- Non après ton grand-père et avant toi.

- Qui ?

- Moi.

Le cœur de Mitsuki rata un battement. Elle eut l’impression que son corps avait été frappé par la foudre. Sa mère un mage ? Non. Impossible…
Image

Books are the quietest and most constant of friends; they are the most accessible and wisest of counselors, and the most patient of teachers. - Charles William Eliot

Il y a un terme technique pour quelqu’un qui confond les avis d’un personnage d’un livre avec ceux de l’auteur. Ce terme est idiot Stephen Michael Stirling
Avatar de l’utilisateur
Mady
Ancien
Ancien
 
Messages: 191
Inscription: 26 Déc 2008, 00:00
Localisation: Un village des Vosges

Re: L'héritage

Messagede sian caiman » 24 Mai 2018, 21:25

Hâte de lire la suite.
EDIT Yoshidu62 : Fusion, attention aux double-posts, si tu veux écrire un deuxième message, édite le premier.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
sian caiman
Rang Rex
Rang Rex
 
Messages: 268
Inscription: 15 Mar 2012, 21:08
Localisation: Yep.

Re: L'héritage

Messagede koopa troopa » 26 Mai 2018, 17:00

Très cool, l'intégration des éléments de l'univers apportés par Super Mario Odyssey passent bien et l'histoire est très prenante, hâte de lire la suite.
"Oui mais quand tu lances un débat politique ici ça tourne au vinaigre en général.
Dénommé Koopa, vous êtes le vinaigre.
"
Creatu
Image





Image

Image
Avatar de l’utilisateur
koopa troopa
Modo
Modo
SHAKE IT SHAKE IT
SHAKE IT SHAKE IT
 
Messages: 2562
Inscription: 13 Juin 2010, 08:40
Localisation: Ben, à votre avis?

Re: L'héritage

Messagede scunindar » 15 Juin 2018, 17:50

Fichtre, j'aimerais bien savoir comment Cyornis et Mitsuki ont eu un œuf :a:
En tout cas c'est très mignon lovee

Sinon un bon chapitre qui donne vraiment envie de voir la suite de la fic, ça promet une belle confrontation lovee
Pauvre Mario qui décidément ne sait se faire apprécier par la famille de Mitsuki :siffle:
Et en effet c'est cool d'inclure un peu de SMO, j'espère que tu continueras dans de prochains chapitres.
Image
Merci à Goldy' pour cette belle signature !
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
scunindar
Admin
Admin
Roi Boo
Roi Boo
 
Messages: 1624
Inscription: 25 Déc 2008, 16:48
Localisation: Chez moi ! (Vosges)

Re: L'héritage

Messagede scunindar » 19 Juil 2018, 20:23

lol
Image
Merci à Goldy' pour cette belle signature !
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
scunindar
Admin
Admin
Roi Boo
Roi Boo
 
Messages: 1624
Inscription: 25 Déc 2008, 16:48
Localisation: Chez moi ! (Vosges)

Re: L'héritage

Messagede sian caiman » 20 Juil 2018, 07:13

Mitsuki YAAAYYY! :D Don’t kill i m the dragon from the dunggeon and this is my ... legacyyyyy~~ Je suis l’élu, Mitsuki est l’éli Du dieu dragon des anciens, les astres solaires se réunissent à l’eclipse Bnocturne pour révéler les pouvoirs des ténèbres à Mitskuki
EDIT Yoshidu62 : Fusion, attention aux double-posts, si tu veux écrire un deuxième message, édite le premier.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
sian caiman
Rang Rex
Rang Rex
 
Messages: 268
Inscription: 15 Mar 2012, 21:08
Localisation: Yep.

Re: L'héritage

Messagede Creatu » 20 Juil 2018, 16:39

Viens pas polluer le topic avec ton trolling', merci .
Image
Avatar de l’utilisateur
Creatu
Rang Skelerex
Rang Skelerex
 
Messages: 351
Inscription: 10 Déc 2011, 13:22

Suivante

Retourner vers Fanfictions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités